Derniers sujets
» [DC] 17 - Felix Eboa Eboa
par tck Aujourd'hui à 8:40

» Rumeurs d'arrivées
par tck Aujourd'hui à 8:38

» Post inutile
par SANSUITE Aujourd'hui à 8:31

» [ATT] 9 - Alexandre Mendy
par SANSUITE Aujourd'hui à 8:26

» [Football] La Ligue 1
par dinan Aujourd'hui à 7:47

» Vos bons plans, pour aider les recruteurs ...
par DaleCavese Aujourd'hui à 7:43

» Autres sports
par tostao Hier à 23:07

» [Football] Transferts hors EAG
par tostao Hier à 22:57

» Le Pro Park
par tostao Hier à 19:38

Matchs

Avant-dernier match:

Dimanche 14 mai à 21h

FCN 4-1 EAG

Buteur : Deaux
Passeur :


Dernier match:

Samedi 20 mai à 21h

EAG 1-0 FCM

Buteur : Diallo
Passeur : Salibur


Buteurs :

1. Briand - 13 buts
2. Salibur - 8
3. De Pauw, Salibur, Mendy, Diallo - 6
4. Privat - 5
5. Coco - 4
6. Blas, Deaux - 2
7. Sorbon, Giresse, Bodmer, Benezet, Didot - 1

Passeurs :

1. Deaux - 9 passes décisives
2. Marçal - 7
3. Briand, Salibur - 5
4. Coco, Giresse - 3
5. De Pauw - 2
6. Ikoko, Privat, Johnsson, Blas, Diallo, Benezet, Kerbrat, Didot - 1

Football Leaks

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Football Leaks

Message par Invité le Sam 17 Déc 2016 - 11:55

eh oui...
si un politique ou un économiste propose de régler le problème (et les solutions existent !), le système médiatique et les chiens de garde sont là prêt à bondir pour les faire taire, quitte à soutenir la bête immonde et l’extrême droite !
oh la la ,mais non mais non, je ne suis pas hors sujet...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Football Leaks

Message par guiz le Sam 17 Déc 2016 - 14:38

[size=47]LES SORDIDES AFFAIRES DE DOYEN SPORTS[/size]
ALBAN TRAQUETNelio Lucas, patron de Doyen Sports, Geoffrey Kondogbia, à l'époque où il portait le maillot de l'AS Monaco et Florentino Pérez, le président du Real Madrid.
LE FONDS D'INVESTISSEMENT AURAIT FAIT TRANSITER PRÈS DE 11 M DE COMMISSIONS OCCULTES DANS DES PARADIS FISCAUX POUR FACILITER LES TRANSFERTS DE SES JOUEURS. ET CE N'EST PAS TOUT...

Non, vous n'êtes pas dans un remake, version coulisses du foot, du film Les Affranchis, le classique de Martin Scorsese. Mais les dernières révélations issues des Football Leaks nous offrent le plus scabreux des arrière-cours du marché des transferts : caisses noires, sociétés offshore, fausses factures, prostituées de l'Est et dialogues orduriers. L'enquête de Mediapart et de ses partenaires du consortium de médias européens EIC, qui ont analysé ces gigantesques fuites, ont dévoilé hier soir la face noire de Doyen Sports, le puissant fonds d'investissement au coeur de multiples transactions dans le football-business depuis sa création, en 2011. La filiale « sportive » du groupe Doyen (voir par ailleurs), solidement installée dans la péninsule ibérique, est dirigée par le Portugais Nelio Lucas (37 ans), formé au job par l'agent israélien Pini Zahavi (voir L'Équipe du 22 septembre 2015). Lucas, businessman multilingue, ex-directeur de casting de mannequins, cumule les casquettes : à la fois banquier, investisseur, agent et consultant. « Je suis là pour trouver les meilleures solutions », expliquait-il dans Libération, en octobre 2015.

Effectivement : dans l'univers ultra-libéral, ultra-spéculatif et mondialisé du football contemporain, Doyen Sports et son boss (voir L'Équipe du 12 novembre 2015) ont tranquillement vissé leur fauteuil de facilitateurs. Dans le trading de joueurs, illustré par la propriété par tierce personne (third-party ownership ou TPO) : une pratique qui a pris de l'ampleur après la crise financière de 2008, en profitant de la faillite et du manque de liquidités des banques. Elle consiste en l'acquisition de la propriété (en général partielle) des droits économiques des joueurs, en misant sur une plus-value lors des transferts à venir. En gros, les fonds comme Doyen Sports se sont substitués aux « prêteurs » traditionnels, alors exsangues, pour compenser la trésorerie des clubs. Et se rendre incontournables, malgré des taux d'intérêts prohibitifs.

Soirée à 195 000 et « compte au Liechtenstein »


Interdite par la FIFA le 1er mai 2015, la TPO a fait place au TPI (third-party investment) : le fonds ne détient plus en partie l'actif (le joueur), mais une créance sur lui. Il prête de l'argent au club qui s'endette pour acheter un joueur. Quand ce dernier est transféré, le montant de la revente rembourse le fonds prêteur. C'est ainsi que Nelio Lucas et Doyen Sports ont prospéré, depuis cinq ans, dans une indécente opulence. Mediapart pose le décor lors du 35e anniversaire de Nelio Lucas, le 20 janvier 2014, signe de sa nouvelle puissance. Une soirée chic londonienne « à 195 000, réglés par Lucas depuis son compte au Liechtenstein », écrit le site d'informations en ligne.

Qui évoque la présence des deux patrons des grands clubs de Madrid, Florentino Pérez (Real Madrid) et Miguel Angel Gil (Atlético), d'Adriano Galliani (vice-président de l'AC Milan) et sa fille, « fraîchement embauchée par Doyen », d'oligarques de l'ex-URSS (les propriétaires de Doyen), du sulfureux intermédiaire Luciano d'Onofrio et de quelques stars du ballon, comme le Brésilien Neymar, son coéquipier du Barça Xavi ou son compatriote de Chelsea, David Luiz. Tous là pour célébrer la grandeur de Doyen Sports, ce petit monstre immatriculé à Malte, paradis fiscal européen, où Lucas possèderait deux sociétés offshore personnelles dissimulées derrière des prête-noms, d'après Football Leaks.

Au-dessus du jeune Portugais, il y a les quatre frères Arif, des Turcs d'origine kazakhe (voir par ailleurs). L'un d'entre eux « a été soupçonné d'être le chef d'un réseau de prostitution impliquant des mineurs, avant d'être acquitté dans des circonstances troubles », raconte Mediapart. Et Lucas travaille avec Arif Efendi, le fils d'un des quatre frères. Leurs échanges présumés sur la messagerie WhatsApp, issus des fuites, sont confondants (voir par ailleurs). Lorsque Falcao a signé à Monaco pour 43 M, en juin 2013, Lucas le traite de « toto », car il espérait obtenir davantage que les 5,3 M de profit enregistrés sur son transfert. Au printemps 2014, Efendi énumère quelques joueurs de leur écurie participant au Mondial brésilien ; il aurait conclu en écrivant : « Les négros de Doyen Sports vont à la Coupe du monde». Lors du transfert de l'international Abdelaziz Barrada de Getafe (Espagne) vers Al-Jazira (un club du Golfe), en 2013, Lucas « insulte la religion » du joueur, d'après Mediapart.

Et puis il y a les donzelles, souvent tarifées, à en croire Football Leaks. Arif aurait un penchant pour les « poulettes russes ». Un sujet apparemment récurrent entre les deux dirigeants de Doyen Sports : « Ce serait bien si tu pouvais me rembourser ces 2500£ (3000), c'est moi qui a payé les salopes », aurait écrit Lucas à son camarade, en juillet 2013.

La présence de ces filles de l'Est semble essentielle dans leur vie trépidante, et parfois à l'occasion des deals de joueurs. « Par discrétion, ils qualifient les filles de `'footballeurs'' ou de `'joueurs'' », explique Mediapart, qui ajoute qu'entre mars 2014 et septembre 2015, Lucas aurait fait venir « à quatorze reprises de jeunes et jolies demoiselles depuis Minsk, Moscou ou Saint-Pétersbourg ». Arif Efendi a refusé de répondre à Mediapart à la question de savoir s'il avait utilisé ses réseaux pour les rendez-vous d'affaires de Lucas.

Concernant l'argent, Mediapart affirme, sur la foi des fuites, que Doyen Sports a « distribué 10,8 M de commissions occultes» via des « sociétés offshore ». Elles concerneraient les ventes de plusieurs de « ses » joueurs, comme les internationaux français Geoffrey Kondogbia et Eliaquim Mangala, l'attaquant colombien Radamel Falcao ou le milieu international algérien, Yacine Brahimi (voir lequipe.fr). En passant du FC Porto à Manchester City, en août 2014, pour près de 54 M, Mangala aurait été le deal le plus profitable de l'histoire de Doyen Sports : 10 M de profit. Dans la foulée, « Lucas écrit au banquier de Doyen pour qu'il vire deux millions d'euros à l'une de ses caisses noires, la coquille offshore PMCI, immatriculée à Abu Dhabi. Soit 20% du profit réalisé, le double des 10 % habituels ! relate le site d'investigation. Pour justifier le virement, Nelio envoie au banquier un contrat... non signé, selon lequel PMCI aurait fait du consulting » pour le transfert de Mangala. «On ignore à qui cette plantureuse commission a été reversée », conclut Mediapart sur le cas du défenseur, prêté cette saison au Valence CF. `
avatar
guiz
Vainqueur de la Coupe du Monde
Vainqueur de la Coupe du Monde

Messages : 5739
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 31
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Football Leaks

Message par guiz le Sam 17 Déc 2016 - 14:39

[size=42]Parties fines pour un transfert[/size]
GRÉGOIRE FLEUROT
LE TRANSFERT DE GEOFFREY KONDOGBIA DU SÉVILLE FC À MONACO, EN 2013, ILLUSTRE, SELON LES FOOTBALL LEAKS, LES MÉTHODES DE NELIO LUCASQUI A, NOTAMMENT, PROPOSÉ DES PROSTITUÉES POUR TENTER DE CONVAINCRE LE PRÉSIDENT DU REAL MADRID.

Des mouvements suspects d'argent, des prostituées dans un appartement de luxe floridien, des dialogues grossiers... Tous les ingrédients d'un épisode de Deux Flics à Miami sont là. Sauf qu'il s'agit des révélations de Mediapart publiées hier et qu'elles concernent des faits bien réels autour du transfert de Geoffrey Kondogbia du Séville FC à Monaco en 2013. Avec en lieu et place de Don Johnson et Philip M. Thomas, les acteurs vedettes de la série américaine, Nelio Lucas et Arif Efendi, codirigeants de Doyen Sports.

Retour à l'été 2012. Le fonds d'investissement achète 50 % du prometteur Kondogbia (19 ans à l'époque), une opération de « tierce propriété » (TPO) légale à l'époque (voir par ailleurs). Un an plus tard, à l'issue d'une saison pleine couronnée par un titre de Champion du monde des moins de 20 ans, Nelio Lucas a une idée fixe : convaincre un club de payer la clause libératoire du joueur, fixée à 20M par Séville.

NELIO LUCAS À ARIF EFENDI, SUR WHATSAPP" Regarde le compte en banque dans quelques jours et tu te sentiras mieux,,


Le Portugais croit tenir une occasion le 6 août 2013. Il se trouve à Miami en même temps que Florentino Pérez, le président du Real Madrid, qu'il pense pouvoir persuader. La méthode ? Une fête avec des prostituées. Son joker ? Le luxueux appartement de 650 m² que possède la famille d'Efendi, propriétaire de Doyen Sports, dans le coin. Les extraits de conversations entre ce dernier et Nelio Lucas sur le service de messagerie WhatsApp, publiés par Mediapart, dévoilent les détails graveleux de l'organisation de la partie fine (voir première conversation).

Contacté par le site d'information, Florentino Pérez affirme ne pas y avoir participé et assure que « personne n'a essayé de [le] convaincre d'embaucher Kondogbia ». Son club n'achète d'ailleurs pas le milieu de terrain, obligeant Doyen Sports à s'activer pour trouver d'autres acquéreurs (voir deuxième conversation).

C'est finalement Monaco qui débourse les 20 M. Son fonds d'investissement réalise un profit net de 7,8 M mais Efendi a des remords. Toujours sur WhatsApp, il confie à Lucas avoir « le coeur brisé » pour ce joueur qu'il aurait aimé voir rejoindre un club plus huppé. « Regarde le compte en banque dans quelques jours et tu te sentiras mieux », répond le Portugais (voir troisième conversation).

L'opération illustre une autre pratique problématique. « En juin 2014, le patron de Doyen Sports crée une caisse noire : la coquille offshore Denos Limited, immatriculée à Ras al-Khaïmah (l'un des Émirats arabes unis), le paradis fiscal le plus opaque du Moyen-Orient », écrit Mediapart.

L'entreprise sert à payer « des gens qu'on a besoin de récompenser » mais qui ne veulent pas fournir de « paperasse », dixit Lucas. Pour le transfert de Kondogbia, la récompense s'élève à 786 000 , dont on ignore la destination finale.
avatar
guiz
Vainqueur de la Coupe du Monde
Vainqueur de la Coupe du Monde

Messages : 5739
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 31
Localisation : nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Football Leaks

Message par maloud le Mer 21 Déc 2016 - 9:16

Hier un article sur le transfert de Imbula à Porto...

maloud
Vainqueur de la Coupe du Monde
Vainqueur de la Coupe du Monde

Messages : 3194
Date d'inscription : 06/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Football Leaks

Message par SANSUITE le Mer 21 Déc 2016 - 9:25

Invité a écrit:eh oui...
si un politique ou un économiste propose de régler le problème (et les solutions existent !), le système médiatique et les chiens de garde sont là prêt à bondir pour les faire taire, quitte à soutenir la bête immonde et l’extrême droite !
oh la la ,mais non mais non, je ne suis pas hors sujet...


oh que oui ! mais "la bête immonde" n'est pas  qu'a l'extrême droite hélas ... ce serait presque trop facile ....
avatar
SANSUITE
Vainqueur de la Coupe du Monde
Vainqueur de la Coupe du Monde

Messages : 5124
Date d'inscription : 31/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Football Leaks

Message par dinan le Ven 3 Fév 2017 - 20:13

incroyable:




L'image de David Beckham est sévèrement mise à mal par des documents diffusés vendredi par Football Leaks. Au quotidien, l'ancien joueur anglais fait tout pour s'enrichir, y compris au détriment de l'Unicef qu'il parraine.

Partager sur Facebook Tweeter Google+1287 partages

Optimisation fiscale, arnaques : le couple Beckham fait tout pour avoir plus d'argent. (L'Equipe)


Quand Beckham refuse de donner à l'Unicef

Ambassadeur de l'Unicef depuis 2005, David Beckham a même un fonds à son nom (Fonds 7). Mais la star britannique évite à tout prix d'y contribuer, explique Mediapart qui publie en France les révélations de Football Leaks. «Je n'ai pas envie de verser mon argent personnel pour cette cause», écrit-il un jour à son ami Simon Oliveira, directeur opérationnel de l'agence Doyen Global. Ce dernier lui suggère alors de participer à un dîner de bienfaisance au Congo ou à une remise de prix à Shanghaï, rétribués un million de dollars. Puis de verser cet argent sur le fonds. Réponse de la star : «Verser ce million sur le fonds, c'est comme mettre mon propre argent. S'il n'y avait pas ce fonds, l'argent serait pour moi. Ce putain d'argent est à moi.»



[ltr]

[/ltr]








 Suivre
Mediapart 

@mediapart
[ltr]David Beckham, l'envers du mythe http://mdpt.fr/2l41OaX #FootballLeaks #EICFootball[/ltr]








 





Quand Beckham tente d'arnaquer l'Unicef

Lorsque les sponsors de David Beckham l'envoient en Asie, David Beckham réalise une mission pour l'Unicef au Cambodge. Sa société DBV envoie alors une facture de 8 000 euros à l'organisation internationale concernant un billet d'avion qu'il n'a pas payé, puisqu'il s'est déplacé dans un jet affrété par ses sponsors. Surprise, l'Unicef refuse : «Il a voyagé en jet privé et le Fonds n'a pas à payer pour un billet qu'il n'a pas pris.»



Quand Beckham veut aller dans l'espace

Le rêve de Beckham est de voyager dans l'espace. La société Doyen Global monte donc un plan de financement pour cette lubie qui coûte 35 millions de dollars. Un sponsor principal, plusieurs secondaires et des diffuseurs payeraient pour ça. De même que des donateurs privés peu recommandables pour quelqu'un qui est censé représenter l'Unicef : les dictateurs Ali Bongo (Gabon), Ilham Aliyev (Azerbaïdjan) et Noursoultan Nazarbaiev (Kazakhstan) sont approchés. Sans succès pour le moment.

Quand Beckham enrage de ne pas être anobli

Depuis 2013, David Beckham fait tout pour être anobli. Fin 2013, Doyen Global profite d'une émission sur ITV pour que le présentateur s'enthousiasme sur l'obtention possible du titre de « Sir ». Six mois plus tard, il drague le pouvoir politique en enregistrant un message contre l'indépendance écossaise. Malheureusement pour lui, l'establishment est inflexible. C'est surtout le Fisc qui empêche son anoblissement en s'insurgeant contre les montages financiers «artificiels» dont il est l'auteur pour échapper à l'impôt. Depuis juillet 2014, il passe par la société Ingenious Media, qui investit dans des films comme Avatar ou Die Hard 4, pour en payer moins. Selon Mediapart, les Beckham ont refusé l'accord financier proposé pour purger ce conflit. 




http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/David-beckham-tout-pour-l-argent-selon-les-revelations-de-football-leaks/774982
avatar
dinan
Vainqueur de la Coupe du Monde
Vainqueur de la Coupe du Monde

Messages : 4702
Date d'inscription : 06/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Football Leaks

Message par dinan le Sam 4 Fév 2017 - 7:26

Ils en reparlent ce matin, sur une chaine info...
Lamentable ce comportement, comme si il n'avait pas assez de pognon, "l'ambassadeur" de l'UNICEF ne devrait pas l'être.
avatar
dinan
Vainqueur de la Coupe du Monde
Vainqueur de la Coupe du Monde

Messages : 4702
Date d'inscription : 06/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Football Leaks

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum